CEDTNF

1+1=ensemble 23 Novembre 2015:

Ce soir nous voilà rassemblés, il s’agit plus de dire ce qui nous réunis. Ce qui nous réunit c’est cette énorme colère et cette grande tristesse qui depuis 10 jours nous envahissent et qui sont ravivées régulièrement.

Citoyens militants nous côtoyons régulièrement des lieux publics de cette ville dans de nombreux quartiers et depuis 10 jours nous rencontrons des citoyens de confession musulmane qui pleurent dans nos bras, qui cachent leur honte et parfois leur sentiment de culpabilité.

Beaucoup d’entre eux ont répondu présent à notre invitation car nous avons en commun le sentiment que l’ennemi, puisqu’il faut bien lui donner un nom frappe tout le monde, toute race confondue, toute religion confondue. Pour les combattre nous n’avons les uns et les autres que les mots, la confiance, la fraternité.

Ces criminels veulent nous imposer leur vision d’une société qui n’est pas la nôtre. Ils sont organisés, cette situation fait peur, les questions nombreuses.

C’est pourquoi ce soir nous avons voulu commencer par ces questions. Nous voulons que de cette rencontre naisse une volonté commune de faire rempart ensemble à cette barbarie et à la dictature par des actions communes. Nous n’avons plus forcément confiance dans les politiques, nous voulons compter sur nous-mêmes.

Alors à l’issue de ce temps d’échange, si l’opportunité et la volonté s’imposent nos pourront envisager une continuité sous la forme d’ateliers citoyens de réflexion et d’actions.

D’où viennent-ils ? qui sont – ils ? Comment ont-ils préparé tout cela ? Est-ce que cela peut recommencer ?

Avec cette terrible question qui touche toutes les générations :  Vers où on va ?

 

Nous étions 57 tous très émus par les attentats du 13 novembre, tous réunis pour exprimer notre stupeur, notre tristesse notre douleur même et surtout notre incompréhension.

Chacun a pris la parole comme il le souhaitait, pour sortir de sa douleur et la partager.

L’expression des participants est retraduite comme entendue par la personne qui a pris en note ces paroles.

Cela rapproche les différences c’est important de participer avec d’autres, le citoyen doit être acteur de sa vie.

Je suis touché parce qu’un français a fait sa scolarité avec le kamikaze.

Je me demande pourquoi on passe à l’acte ? Ce doit être un psychopathe

Les citoyens sont les acteurs possibles du changement

Content d’être là. J’ai eu de l’incompréhension et de la haine d’abord et ensuite j’ai utilisé mon intelligence pour réfléchir. Il faut remettre l’humain au centre.

Je suis un ex militant du PS je veux retrouver des valeurs perdues. Comment peut-on en arriver à détruire des vies ? Rôle de la France avec la Syrie. Après Charlie il n’y a pas eu la réflexion qu’il aurait fallu avoir, on n’en serait pas là. J’ai perdu confiance dans le gouvernement

Je suis venue pour écouter ce que disent les corbeil-essonnois

Je ne suis t pas surpris de ce qui arrive, ce qui arrivera sera pire nous avons un rôle à jouer de vigilance d’abord. J’ai fui l’Algérie et j’ai l’impression de retrouver la même situation.

On est en état d’urgence et pourtant il n’y a pas de guerre, la guerre elle est en Syrie.

De qui on parle quand on dit « ils » ? C’est l’état islamique ? Doit-on les appeler ainsi. Après Charlie, maintenant une dictature se met en place.

Je suis pasteur j’ai connu le bien et le mal : que peut on faire ? Il n s’agit pas de l’Islam ni de musulmans, il y a une remise en cause des vieilles familles bourgeoises européennes.

Qu’est-ce qu’ils ont visé ? Qui ont-ils visés ?

La démocratie est actuellement critiquable. Des symboles sont attaqués. On nous crée des crises.

Ce sont des enfants nés ici qui on fait çà, pourquoi ont-ils fait ça ? Pour qui ? A cause de qui ?

C’est un vaste coup de marketing ; on perd à tous les coups, on perd avec la sécurité /liberté. C’est une construction qui se fait petit à petit, pour nous imposer une certaine Europe. Aucune campagne politique ne peut se faire sans argent. Regardons la carte du terrorisme elle correspond aux richesses : cobalt pétrole gaz. Notre mode de consommation entraine cela, sommes-nous prêts à abandonner toutes nos richesses pour que cela s’arrête ?

C’est quoi l’état d’urgence, quelles sont les conséquences ? Il fait être droits dans ses bottes.

En France on nous prend pour de la merde, il faudrait faire une manifestation pacifique.

Il y a en France 10millions de personnes qui gagnent moins de 700 € par mois ce n’est pas normal

Le problème c’est « l’autre » un arabe est forcément musulman donc il est dangereux. Il y a des choses à retravailler dans les peurs. Dans beaucoup de pays, la France est le pays de la liberté, il faut aller à l’étranger pour dépasser ses peurs.

Exemple de l’établissement d’excellence en y allant on s’est ouvert aux autres

La géopolitique nous dépasse. Je suis choqué parce que ces enfants viennent de France. Localement on ne peut pas faire grand-chose sinon discuter ensemble.

L’Islam est une religion de paix et de tolérance, moi je pratique l’Islam gentiment, comme beaucoup à Corbeil-Essonnes ou en France.

Je veux savoir c’est quoi Daesh ? Qui a créé Daesh ?  Il faut qu’on cherche ensemble qu’on s’informe ensemble pour mieux les combattre. Il ne faut pas tomber dans l’amalgame musulman=danger.

Les gouvernements sont complices, pourquoi ne pas pratiquer un embargo ?

Après Charlie on a dit « ils l’ont cherché » et là on se rend compte qu’ils ont touché la jeunesse, la culture la liberté, Il n’y a plus d’excuse à leur trouver. Il ne faut pas avoir peur de l’état d’urgence, sous Benali on n’avait pas peur on se sentait libres alors que c’était la dictature.

On se demande comment les appeler, en arabe il y a un mot pour eux les « chiens »

C s gens c’est le nazisme du XXI eme siècle.

On parle de complicité des gouvernements mais comment on en est arrivé là ? L’ultra libéralisme est en cause, on est maintenu là dedans, il y a des commandes d’état ; il faut aussi parler des violences faites aux femmes.

Nous devons réfléchir au rôle des medias, renoncer à la télévision

Ne pas les appeler Etat Islamique parce dedans il ya le mot Islam et ils ne représentent pas l’Islam il faut les appeler DAESCH il ne faut pas leur donner de crédibilité.

Nous avons des efforts à faire les uns envers les autres. La France est conservatrice mais colorée, toutes les composantes de la société doivent faire l’effort de l’autre. Nous devons être unis pour ne pas leur donner raison.

On paye 200 ans de politique coloniale, l’Europe est incapable de donner des solutions. Beaucoup de choses nous échappent sur les raisons économiques et politiques qui nous ont menés à cela.

Il est important de dire qu’ils ne sont pas l’Islam, il faut dire notre douleur commune. Ce sont des enfants qui ont tués d’autres enfants. Ok avec les critiques sur le gouvernement mais on a tous nos responsabilités. Après les émeutes de 2005 qu’y a-t-il eu ? c’est un peu comme si on s’était désinvestis.

Quelle notre responsabilité face à ce qu’ont fait nos dirigeants ?  Il faut se réveiller.

Ce à quoi on participe, ce n’est pas une guerre de religion ni une guerre de civilisation. Est - ce vraiment une guerre ? Qui est l’ennemi ?

Une route est prise avec les lois anti terroristes, il faut protéger la capitale et la banlieue. Les institutions sont en totale décomposition, les enfants se radicalisent. A qui la faute ? Personne ne prend ses responsabilités politiques. Quelles réponses peut-on apporter ? Qu’est ce que cela veut-il dire de se radicaliser ? Il faut que les villes se mettent en réseau.

- Il est important de s’informer d’analyser sur le pourquoi on en est arrivé là. Il y a eu de la dégradation dans les établissements scolaires, de gros problèmes d’orientation, difficulté à trouver des stages. La difficulté de trouver de travail rend plus difficile de prendre sa place dans la société.

- Il faut qu’on s’ouvre les uns aux autres, changer d’attitude se dire bonjour, se saluer sourire se faire connaitre, faire bouger les cloisons qu’on se met aussi volontairement. Faire comprendre ce qu’est la France, il n’y a pas que l’Etat qui est responsable, la jeunesse musulmane doit se faire connaître on aura ainsi plus de mal à se détester

Il a une responsabilité partagée entre Etat et les citoyens. Responsabilité des responsables des mosquées. Ok sur les problèmes géopolitiques mais importance de l’action locale. Il faut créer une fraternité entre les quartiers. On constate aussi un blocage quand les musulmans veulent organiser quelque chose. Rôle de la Mairie ?

Ce soir j’ai appris beaucoup de choses des problème qui nous ont tous touché : de jeunes français musulmans qui se sont fait exploser pour tuer d’autres jeunes français.

C’est un problème qui a plusieurs facettes : Facette politique, facette sociale, facette religieuse.

La banlieue en France c’est par exemple 40 % de chômage à Clichy sous bois, c’est la violence, le décrochage scolaire. Il y a eu 2005 et depuis ?

Les pseudos intellectuels qui devraient travailler sur le vivre ensemble, les média ne font parler que ceux qui divisent.

Le moyen orient est cassé il faut s’informer.

L’islam me calme il y a beaucoup de gens qui ne lisent pas, un esprit fort peut en transformer un autre en bombe humaine

La Laïcité est censée nous unir mais les intégristes laïcards insultent et rejettent les musulmans. La seule chose que je peux changer c’est moi-même ;

On peut faire des ateliers.

Il nous faut enlever nos casquettes de musulmans et agir en humains et en citoyens

On n’est pas à la hauteur de notre religion, on n’a pas communiqué il faut que l’on se mobilise.

Il faut faire tomber les préjugées sur les musulmans.

Explication de l’école de Robinson : Polytechnique est accessible aux jeunes musulmans qui veulent réussir. Il faut forger le vivre ensemble.

Il faut trouver les mots pour attaquer ceux qui veulent nous diviser, apprendre à contrattaquer ceux qui comme Zeymour veulent nous séparer.

Il faut mettre en place des ateliers pour toutes les questions.

- La bibliothèque des Tarterêts a été incendiée il faut obtenir sa réouverture cela peut être une première action concrète une pétition ?  

Pistes d’ateliers

S’informer sur l’ISLAM

S’informer sur la situation au Moyen Orient

S’informer sur Daesch qui l’a crée qui sont-ils ?

Comment faire vivre notre fraternité ?

Comment écrire

Organiser et Faire vivre un réseau ?

 

Carte mentale